KATORI – SHINJO – TOKUDA – VOGUET

en résidence @ CRANE lab

puis 4 duos « graphies choréacousmatiques »

 jeudi 15 juin à Nantes @ Théâtre du Sphinx samedi 17 juin dans l'Yonne @ Prieuré de Vausse

cranelab17_vausse-nantes_kureha-gan-yuko-jean

La question récurrente que se pose Yuko KATORI quand elle crée une œuvre musicale, est le sens des mots. Il ne s’agit pas du language ni de la signification des mots mais de leur sonorité et de leur symbolique. Là où il y a des mots, il y a la littérature. Ainsi pour elle, la musique est mots, donc elle est littérature. Après avoir composer pour instruments et voix, elle concentre actuellement ses recherches sur la musique acousmatique.

Face au désert de l’émotion qui porte en lui la crise planétaire actuelle, Kureha SHINJO prône, à travers sa danse post-butô, un retour à l’émotion, l’instinct et l’intuition tel chez les peuples anciens où il n’existait pas de frontière entre leurs corps et leur environnement. Sa performance « Dream of Existence » crée ainsi un espace opportun d’échanges d’idées importantes pour l’avenir entre l’artiste et le public.

Le mot  » Kantan  » provient de Chine et signifie le rêve d’un moment. Gan TOKUDA pense que son corps a mémorisé les sentiments de son enfance et connaît aussi sa disparition dans quelques temps. De sa danse butoh, il indique : « Mon corps ressemble à un étranger pour moi. Mais je peux intégrer moi-même cet étranger dans un rêve ».

Les géophonies & hétérotopies acousmatiques de Jean VOGUET proviennent des recherches qu’il effectue sur les  » espaces sonores autres  » : écosystèmes virtuels aux structures complexes et tous composés de matières sonores synthétiques. Dans « l’Odyssée », chaque Station propose une exploration virtuelle des (exo)planètes que l’humanité devra trouver, puis habiter, pour survivre.

I

I

I

I

I

Publicités

Les commentaires sont fermés.